Back to All Events

Daniel Garber: "Y a-t-il une théorie de la conscience chez Spinoza ?"

Pour la prochaine séance du Séminaire ce jeudi 12 avril (18h-20h), nous avons le grand honneur de recevoir Daniel Garber pour une conférence au sujet de Spinoza et sa théorie de la conscience. Mais attention: il y a un changement de lieu! Exceptionnellement, cette séance aura lieu à la MSH Paris Nord (ligne 12, sortie: Front Populaire) dans la salle 401. A bientôt!


"Bien que Spinoza utilise le substantif conscientia et l’adjectif conscius de temps à autre, ses commentateurs ont toujours eu beaucoup de difficultés à tirer au clair une théorie spinoziste de la conscience. Je soutiendrai que, à quelques très rares exceptions près, ces termes désignent chez lui une sorte de lucidité <awareness> de bas niveau, et non pas une « conscience » <consciousness> en un sens riche. Bien plus, alors qu’il lui est possible de lister clairement les choses dont nous sommes lucides en cette façon, Spinoza n’a pas de théorie systématique de ce que sont lucidité et conscience. Sur ce point, les vues de Spinoza pourraient être comparées à celles de Hobbes, à qui la théorie spinoziste de l’imagination doit beaucoup. Je m’appuierai sur ces analyses pour proposer une résolution du « problème du pancréas » chez Spinoza, c’est-à-dire le paradoxe apparent selon lequel chacun de nous perçoit tout ce qui arrive dans le corps qui est l’objet de l’idée qui constitue notre esprit (Éthique II, Prop. 12) – y compris, par conséquent, ses organes internes et tous leurs états." D.G.

Daniel GARBER is the A. Watson Armour III University Professor of Philosophy at Princeton University, where he has taught since 2002. He is the author of Descartes’ Metaphysical Physics, Descartes Embodied, and Leibniz: Body, Substance, Monad, and the co-editor of the Cambridge History of Seventeenth Century Philosophy, as well as numerous articles in scholarly journals. His main work is in the history of philosophy, science, and politics in the early modern period.