Alain BADIOU : « Pour une interprétation nouvelle de la notion d'attribut de l'absolu »

"On sait que l’infini est une catégorie fondamentale de l’ontologie de Spinoza. En un certain sens, Spinoza soutient que tout ce qui existe « vraiment », ou « en vérité » – la préposition « en » étant à prendre en son sens topologique –, est infini.

À partir de quoi, l’élaboration du concept d’infini dispose trois strates :

– L’unique Substance, ou Nature, ou Dieu, qui est « absolument » infinie.

– Les attributs de la Substance, qui sont reliés de trois façons au concept de l’infini : d’abord, il y a une infinité d’attributs de la substance ; ensuite, chaque attribut « exprime » l’infinité de la Substance ; enfin chaque attribut est infini.

– Il existe des « choses » qui, quoique singulières, et dont l’être est donc limité en son genre, sont néanmoins infinies : ce sont des modes infinis de la Substance, qui sont par ailleurs en quelque sorte inclus dans un attribut déterminé. Ainsi, la « figure » (facies) de tout l’univers est un mode infini de l’attribut étendue.

Le but de mon intervention est d’y voir clair dans cette stratification de l’infini, et de lier cette clarification à ma propre théorie, encore inédite, des attributs de l’Absolu. L’Absolu étant pour moi le lieu de pensée de toutes les formes possibles du multiple." AB.

Alain BADIOU, philosophe, romancier, dramaturge et militant politique, a participé à la création du Centre Universitaire Expérimental de Vincennes (1968-69). Il a enseigné au département de philosophie de Paris 8 jusqu’en 1999, puis à l’École Normale Supérieure. Il développe actuellement un système inauguré en 1988 par L’Être et l’événement (Paris, Seuil), et poursuivi en 2006 par Logique des mondes. L’Être et l’événement 2 (Paris, Seuil). L’ensemble de son œuvre est l’objet de nombreuses traductions dans le monde entier.